PUBLICATIONS 2010

– LAURENS Sylvain, NEYRAT Frédéric (dir), Enquêter de quel droit ? Menaces sur l’enquête en sciences sociales, Bellecombe en Bauges, éditions du Croquant, 2010, 320 pages

Face aux normes éthiques et aux règles juridiques qui régissent la vie privée ou la propriété intellectuelle, les sociologues, et plus largement tous les chercheurs en sciences sociales, se voient de plus en plus souvent opposer les droits des personnes enquêtées ou d’autres principes supérieurs, jusqu’à subir parfois une menace sur la réalisation de leur enquête ou sa publication. Le présent ouvrage a pour objet ces tensions entre droit à l’enquête et droits des enquêtés, ce croisement conflictuel entre la légitimité scientifique et différents registres possibles de mise en suspens de l’enquête.


LIZÉ Wenceslas (avec Roueff O.), « Les partitions du goût musical », numéro 181-182 de la revue Actes de la recherche en sciences sociales, mars 2010. (Sommaire ici)

 

 

 

 

 


MOREAU Gilles (avec Granato M., Imdorf C. et Waardenburg G.), Sociology of vocational education and training in Switzerland, France and Germany. Swiss Journal of Sociology, n° 36(1), 2010.

– (Sommaire ici)


GAUSSOT Ludovic (avec Chauvaud F. (dir.), Bourdin J.-C., Keller P., La dynamique de la violence. Approches pluridisciplinaires, PUR, Rennes, 2010.

Cet ouvrage propose une réflexion pluridisciplinaire sur la violence, suivant quatre entrées : décrire et catégoriser les faits, contextualiser et comprendre les actes. En confrontant les approches et en comparant les résultats empiriques de chaque discipline, il permet de nourrir la réflexion sur la violence, objet de recherche qui semble échapper à toute définition synthétique.

 

 

 


BEN AYED Choukri (dir), L’école démocratique. Vers un renoncement politique ? Paris, Armand Colin, 2010.

Jamais l’école n’a été autant au cœur du débat public : les réformes se succèdent et suscitent doutes et controverses. Leur manque de cohérence globale et leur caractère souvent précipité donnent le sentiment d’une situation confuse, d’une perte de repères quant au sens et aux finalités de l’éducation. Comment analyser et comprendre les changements éducatifs en train de se faire ? Quelles sont leurs implications idéologiques et politiques ?
Statut de l’école maternelle, traitement de la difficulté scolaire, violence à l’école, éducation prioritaire, suppression de la carte scolaire, soutien scolaire privé, les auteurs analysent les réformes menées actuellement et en démontrent le dénominateur commun : une vision mythologique et passéiste d’une certaine orthodoxie pédagogique alliée à un libéralisme éducatif. Ce nouvel ordre éducatif, en s’alignant sur un modèle emprunté à l’économie marchande – compétitivité, concurrence, libre choix du consommateur – met à mal les idéaux de justice, de solidarité et d’égalité auxquels une grande partie de la communauté éducative est attachée.
L’ouvrage se conclut par des propositions d’actions possibles pour créer les conditions d’une véritable école démocratique.


BEN AYED Choukri (avec S. Broccolichi, D. Trancart (coord)), École : les pièges de la concurrence. Comprendre le déclin de l’école française, Paris, La découverte, « Cahiers libres », 2010

Toujours plus d’élèves en échec, toujours plus d’enseignants démoralisés et de parents inquiets quant à l’avenir de leurs enfants. Toujours plus de palmarès d’établissements qui sèment le doute et attisent les frustrations. Est-ce réellement du choix de l’école que peut venir le salut, comme le suggèrent les récentes mesures d’assouplissement de la carte scolaire ? Est-il vrai qu’en intensifiant la concurrence entre établissements, on crée une émulation qui favorise l’élévation des performances des élèves ?
La réponse est non : c’est ce que montre cet ouvrage fondé sur une étude de grande ampleur, qui combine de façon inédite approche historique, comparaisons statistiques et enquêtes de longue durée sur différents sites (restituant la parole d’enseignants, de parents et d’élèves). Partout où la concurrence creuse les disparités entre établissements, à commencer par la région parisienne, les difficultés des élèves se multiplient ; et pas seulement dans les « ghettos ». Leur scolarité se trouve en effet perturbée par toute une série de troubles et de déstabilisations associés à l’obsession des classements et au zapping scolaire. À l’inverse, les meilleurs résultats s’observent là où des coopérations durables favorisent des continuités éducatives et des pratiques cohérentes. Grâce également à un éclairage international, ce livre aide à comprendre en quoi l’essor de la concurrence et le manque de régulation politique ont contribué au déclin de l’école française.


MILLET Mathias et MOREAU Gilles (éds), AUNIS E., GILLES É., ORANGE S., WILLEMEZ L. (collab.), Sociographie des étudiants de première année de l’UFR Sciences humaines et art, année 2008, rapport d’enquête pour le Conseil d’UFR SHA, Gresco, université de Poitiers, 2010. (texte ici)


GÉHIN Jean-Paul (dir.) Actes du séminaire Parcours. Quelles méthodologies pour saisir les parcours longs d’insertion des jeunes les moins dotés scolairement ? in Cahiers du GRESCO, n°1, 2010

Recherche

Menu principal

Haut de page