MOQUET Charlotte

Doctorante en sociologie à l’Université de Poitiers

charlotte.moquet01@univ-poitiers.fr

Thèse de sociologie

Titre : « Aux marges du collège unique. Parcours scolaires et trajectoires sociales des élèves de S.E.G.P.A. »

Direction : Gilles MOREAU et Fanny RENARD

Résumé:
La thèse porte sur les parcours des élèves en Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA), une filière dérogatoire au collège qui accueille, de la 6e à la 3e, des élèves en grandes difficultés scolaires. Ce travail vise à rendre compte des trajectoires de ces élèves, de leurs premières expériences scolaires jusqu’à leurs orientations – envisagées et effectives – après la SEGPA. Elle s’inscrit à l’intersection de différents champs de la sociologie : sociologie de l’éducation, de la socialisation, de la scolarisation des classes populaires et de l’enseignement professionnel.

Cette recherche est le prolongement de travaux antérieurs. Ceux-ci ont permis d’analyser la SEGPA comme étant une filière à part au sein du collège. Elle est à la fois ségréguée spatialement et les élèves, de par leur appartenance à cette section, sont stigmatisés de façon négative. Sorte de jonction entre l’école primaire et l’enseignement professionnel, les enseignements dits adaptés au sein de la SEGPA paraissent d’un côté comme une forme de perpétuation remodelée du fonctionnement, des objectifs et de l’organisation de l’enseignement primaire, de l’autre comme les débuts d’un enseignement professionnel avec séances de mises en pratique et périodes en entreprise. L’expérience scolaire du public recruté au sein de cette filière, dont l’origine sociale est majoritairement celle des milieux populaires, est marquée très tôt par un verdict négatif (comme le redoublement de la classe de CP). Les poursuites scolaires au sortir de la SEGPA sont fortement encadrées par l’institution en direction de certains CAP.

Ces premières particularités analysées de la scolarisation en SEGPA posent la question de la socialisation en train de se faire durant les quatre années au sein de cette filière mise en perspective par l’étude du parcours scolaire de l’élève antérieur et postérieur au passage en SEGPA. Ces éléments seront articulés à l’analyse des rapports de tensions, de confrontation ou d’harmonie avec les autres socialisations de l’élève dans le cercle familial et des pairs notamment.

L’enquête de cette thèse se centre en conséquence sur le suivi d’une cohorte d’élèves autour de la sortie de cette filière et de la question de leur(s) devenir(s). Ce suivi qualitatif combine à la fois des entretiens et des observations et s’enrichie, d’un point de vue quantitatif, de l’étude des données produites par l’Education Nationale au niveau départemental et national. L’étude s’attache également à décortiquer les mécanismes de l’orientation à l’entrée de la filière et à reconstruire les expériences des élèves dès leur entrée à l’école ainsi que les logiques présentes dans la détection des élèves à orienter. Afin de ne pas sous-estimer les conditions de possibilité d’existence de cette filière et de ses agents, le travail porte enfin sur une analyse diachronique et synchronique de la SEGPA dans le champ de l’enseignement spécial.

Mémoires de recherche

– 2015, La formation de trajectoires populaires dominées. Aspects et effets des dernières années en S.E.G.P.A., sous la direction de Fanny Renard, mention très bien.
– 2014, Une filière scolaire de ségrégation : la S.E.G.P.A. entre primaire et professionnel, sous la direction de Fanny Renard, mention très bien.

Communications

– 2017 : « Aux marges du collège unique. Parcours scolaires et trajectoires sociales des élèves de S.E.G.P.A. », Séminaire chantier de recherche du GRESCO, 19 mai à Poitiers.

Organisation de manifestation scientifique

– 2017, membre du comité d’organisation, Colloque du GRESCO Les frontières du « privé », les 22 et 23 juin à la MSHS de Poitiers.

Recherche

Menu principal

Haut de page