GAGNERAUD Valérie

Thèse

Titre : L’espace des trajectoires des sages-femmes et les contraintes de l’exercice du métier. Les cas du Limousin dans les années 2000.

Direction : Frédéric NEYRAT, co-direction Christophe GAUBERT

Résumé : Cette thèse cherche à rendre compte des trajectoires professionnelles des sages-femmes de la région Limousin, de leur orientation vers un secteur particulier de l’hôpital (salle de naissance, maternité, grossesses pathologiques, etc.) et de l’interprétation que les sages-femmes font des contraintes du métier (le rapport à l’exercice professionnel et aux transformations des conditions de l’exercice dans et hors de l’hôpital). Tout d’abord, il s’agit d’analyser le parcours d’une cohorte d’étudiants sages-femmes jusqu’au choix du premier exercice professionnel. Plus généralement, l’étude vise à mettre en évidence les types de parcours emprunté à savoir dans quel secteur les sages-femmes débutent leur activité après le diplôme d’Etat puis vers quel type d’activité et plus largement d’exercice professionnel se destinent-elles ? Les mutations dans la conception du travail accompli (télésurveillance, protocolisation des soins, …) sont associées à une vision économique des soins (tarification à l’activité, cotation des actes, …) témoignant d’une problématique gestionnaire nouvelle de l’hôpital. Dans ce contexte, quelles sont les contraintes exercées sur les sages-femmes et en quoi elles diffèrent selon les secteurs (salles de naissances, unités mère-enfant, grossesses pathologiques, consultations, …). La description des activités spécifiques et communes à ces secteurs permettra de comprendre la répartition des tâches entre les acteurs de santé que sont les médecins, les sages-femmes et les auxiliaires de soins (auxiliaires de puériculture et aide-soignante). Que cache le discours indigène des sages-femmes lorsqu’elles évoquent la dimension « relationnelle » de leur travail supplantée par la dimension « technique » ? Existe-t-il une fuite de certains secteurs au profit d’autres notamment vers un exercice libéral du métier ? La conjoncture actuelle concernent les postes disponibles dans le service public hospitalier participe dans mesure à cette orientation ? Ainsi, l’étude visera à mettre à jour les transitions entre les modes d’exercice au sens large.

Recherche

Menu principal

Haut de page