CHABASSIER Joane

Docteure en sociologie de l’Université de Limoges

joane.chabassier@hotmail.fr

Publication

Publication en ligne : texte issu de la communication effectuée en Janvier 2012 lors de la Journée d’études organisée par l’association EFIGIES sur le portail gratuit et public du Cléo, sur sa plateforme Hypothèses, dans le Carnet des ateliers d’EFiGiES : « Qu’est-ce que défendre la cause publique des femmes ? Distancions et concurrences au sein des organisations féministes en France à l’heure d’une 3ème vague ».

Communications

Colloques et séminaires internationaux :

– Chabassier J., « Un espace de la cause des femmes concurrentiel et en quête de légitimité
au sein des champs politique et institutionnel : le cas de la participation à la « mission d’information sur la question du voile intégral », colloque international : « FémininMasculin Hier et aujourd’hui, ici et ailleurs », université de Limoges, réseau ALEC (Amérique Latine, Europe, Caraïbes) « Relations de genre et pratiques sociales », au sein du laboratoire de recherche FRED (FRancophonie, Education, Diversité), 7, 8 et 9 mars 2013.

– Chabassier J., « Engagement politique et/ou professionnalisation : quand la légitimité
des cadres d’engagements redéfinit la posture féministe », 6ème Congrès international des recherches féministes francophones à Lausanne, 29 août – 2 septembre 2012.

Colloques nationaux :

– Chabassier J., « Interroger les féminismes aujourd’hui à travers la recherche d’une croyance en une cause des femmes : enjeu d’existence d’un espace intersectionnel de la cause », université de Cergy- Pontoise, colloque « Féminismes du XXIème siècle », 5 juin 2014.

– Chabassier J., « Espace de la cause des femmes et Mission d’information sur la question
du voile intégral, une arène de mise en scène des rapports de domination de et au sein de la cause des femmes. Entre recherche de qualification, de légitimation et de direction d’une cause ? », université de Nantes, congrès AFS : « les dominations », 2 au 5 septembre 2013.

– Chabassier J., Tourraille F., « Entre engagement politique et travail universitaire :
comment étudier un espace féministe hétérogène et concurrentiel ? », colloque « Femmes, féminisme et recherches », trente ans après », Toulouse, 14-15 décembre 2012.

– Chabassier J., « Qu’est-ce que défendre la cause publique des femmes ? Distancions et
concurrences au sein des organisations féministes en France à l’heure d’une 3ème vague ». Journée d’étude organisée par l’association EFIGIES (association de jeunes chercheur-e-s en études féministes, genre et sexualités), à l’EHESS, janvier 2012.

Intervention en séminaire :

– Chabassier J., Shtembari A., « Sociologie de la mobilisation et du militantisme »,
université de Limoges, séminaire doctoral, avril 2013.

– Chabassier J., « Entrée dans l’espace de la cause des femmes : entre jeu de positions et
de prises de positions et enjeu de mobilisations de ressources collectives et individuelles : les cas de deux associations en Limousin. », université de Limoges, séminaire GRESCO, discutante : Anne Révillard, avril 2013.

– Chabassier J., «Engagements au sein de la cause des femmes en Limousin: focale
d’interrogation de l’espace de la cause des femmes en France ? », séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives » Master Genre, Politique et Sexualités EHESS, janvier 2013.

– Chabassier J., « La cause des femmes à l’épreuve de la question du voile intégral : entre
concurrences au sein des arènes publiques et dissensions idéologiques », université de Limoges, séminaire GRESCO, discutante : Sandrine Garcia, Maître de conférences Paris IX – Dauphine, mars 2012.

– Chabassier J., « Qu’est-ce que défendre la cause publique des femmes ? Distancions et
concurrences au sein des organisations féministes en France à l’heure d’une 3ème vague », université de Limoges, séminaire GRESCO, discutante : Marie Hélène Lechien, maître de conférences, université de Limoges, décembre 2011.

– Chabassier J., « Entre institutionnalisation et engagement humaniste : quel traitement
de la cause publique des femmes à l’heure d’une « 3ème vague » ?, université de Limoges, séminaire doctoral, mars 2011.

– Chabassier J., « Qu’est-ce que la cause publique des femmes ? Dissensions et
concurrences au sein des organisations féministes », université de limoges, séminaire GRESCO, février 2011.

– Chabassier J., « Conflits et rapport de concurrence au sein des organisations
« féministes » en France », université de Limoges, séminaire doctoral, décembre 2010.

– Chabassier J., « Mobilisation pour la cause des femmes en Limousin », université de
Limoges, séminaire doctorant-es, juin 2010.

Thèse de sociologie

Titre : L’espace de la cause des femmes en France : entre formes d’actions collectives, dynamiques d’engagement et rapports au politique

Soutenance : le 26 Juin 2014 à la faculté des Lettres et Sciences Humaines de Limoges devant un jury composé de :

BEN AYED Choukri : Professeur à l’Université de Limoges (directeur) ; BLÖSS Thierry : Professeur à l’Université de Provence Aix-Marseille 1 (rapporteur) ; LAGRAVE Rose Marie : Directrice d’études honoraire à l’EHESS (rapporteure) ; NAUDIER Delphine :Chargée de recherche au CNRS ; REVILLARD Anne : Maîtresse de conférence, Professeure associée à Sciences Po, OSC-LIEPP

Résumé : Cette thèse interroge l’état de la cause des femmes en France à travers ses logiques et mécanismes de constitution, de structuration et de mise en action. Elle s’intéresse aux actions des acteur-trice-s engagé-e-s, et les déterminants d’existence de la cause. Quels discours, revendications, mots d’ordre participent à fédérer autour d’une cause ? Qui s’engage et pour quoi ? Dans quelles mesures émerge et s’institutionnalise une « croyance en la cause des femmes » ? Entre dynamique individuelle et inscription au cadre collectif, l’approche dialectique d’une action conjointe pour l’établissement de la cause s’est constituée autour de l’articulation entre production de discours sur la cause, consécration des mots d’ordre comme universels de la cause et établissement du contenu de la croyance en la cause. L’alliance des approches quantitatives et qualitatives permet de mettre en lumière les logiques concurrentielles d’existence de la cause des femmes, à savoir : un espace social dans lequel se décline différentes inscriptions, permettant d’interroger concrètement les dynamiques d’engagements au sein de la cause. Les différents rapports au politique mis en évidence par l’observation de formes diverses d’actions collectives et de la multiplicité des dynamiques d’engagements montrent comment se structure cet espace, comment il s’ordonne et se hiérarchise à partir des ressources de multipositionnalité des agents. Ainsi, les caractéristiques de cet espace mettent en exergue l’enjeu de l’intersection de ressources à légitimer par et pour la cause, qui s’inscrivent dans des rapports de pouvoir constitutifs de l’espace social global.

Mots clés : féminisme, cause, espace social, politique, engagement, action collective, intersectionnalité.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page