BENET Joachim

ATER, docteur en sociologie de l’Université de Poitiers

joachim.benet@univ-poitiers.fr

Thèse en sociologie :

Les moniteurs et les monitrices de maison familiale rurale : modes d’accès au métier, interprétations des fonctions et déroulement des carrières.

Thèse soutenue le lundi 13 juin 2016 à l’Université de Poitiers. Jury : Marlaine Cacouault-Bitaud (directrice), Céline Bessière (examinatrice), Frédéric Charles (rapporteur), Dominique Jacques-Jouvenot (rapporteur), Mathias Millet (examinateur), Gilles Moreau (examinateur).

Résumé : Ce travail de thèse cherche à mettre au jour les différentes formes de mobilisation des enseignants et des enseignantes en maison familiale rurale dans le cadre de stratégies de promotion individuelle d’une part, dans l’exercice quotidien de leur métier d’autre part. La fonction enseignante dans cette institution de l’enseignement agricole peut offrir un statut enviable pour des hommes et des femmes qui souhaitent rentabiliser leur qualification et leurs compétences sans subir le processus de sélection imposé aux professeurs de l’enseignement du second degré public. Nous faisons l’hypothèse que les maisons familiales rurales sont une pièce maîtresse dans les stratégies d’insertion professionnelle du personnel enseignant et des familles intégrées dans le milieu local car elles permettent d’exploiter des ressources liées à l’appartenance locale. Cette appartenance constitue un ensemble de ressources s’appuyant sur l’imbrication des sphères familiales et professionnelles (réputation et réseaux d’interconnaissance), et les engagements locaux diversifiés (associations socio-culturelle et sportives, militantisme politique, action sociale), ce que l’on nomme un capital d’autochtonie. Ces connaissances du milieu local permettent-elles aux enseignant-e-s d’accompagner leurs élèves dans l’orientation et l’insertion professionnelle ? Quels rapports ces enseignant-e-s entretiennent-ils avec le monde socio-professionnel en particulier les maîtres de stage ? Quels sont les enjeux pour les élèves et pour les zones rurales des marges de manœuvre des enseignant-e-s en termes d’actions pédagogiques et d’accompagnement social ? La carrière enseignante, en particulier l’engagement des enseignant-e-s dans un poste de direction, constitue t-elle un enjeu pour les élèves en raison de la place particulière qu’occupe un directeur ou une directrice au sein du milieu local ? Nous tenterons de dégager les effets produits par la présence d’une maison familiale rurale dans les trajectoires des élèves qui ont été scolarisés dans ces établissements, notamment en ce qui concerne l’insertion professionnelle et les rapports sociaux de sexe, dans la Région Poitou-Charentes et dans le département de la Vendée.

Publications :

CHAPITRES D’OUVRAGE

– 2014 : « « Ah ! Pauvre amour, je te mangerais ! » Quand le travail à la ferme devient l’objet de conflit et de transgressions des rapports sociaux de sexe», in Lydie Bodiou, Marlaine Cacouault-Bitaud et Ludovic Gaussot (dir.), Le genre entre transmission et transgression, Rennes, PUR.

ACTES DE COLLOQUE

– 2013 : « La direction des maisons familiales rurales : les aspirations des formatrices et « le plafond de verre », Actes du colloque international Genre et agriculture familiale paysanne, regards nord-sud, débats entre mondes académique, du développement et de la formation.

MEMOIRES UNIVERSITAIRES

2011 : Enseignants-e-s et personnels de direction en maison familiale rurale : stratégies des autochtones et dynamique des rapports de genre, Mémoire de Master 2 Méthodes d’analyse du social sous la direction de Marlaine Cacouault, Gilles Moreau (rapporteur), mention très bien.

2010 : La négociation d’espaces d’autonomie professionnelle dans les groupements de vulgarisation agricole féminins, des années 1960 aux années 2000, Mémoire de Master 1 sous la direction de Marlaine Cacouault, Gilles Moreau (rapporteur), mention félicitations du jury.

Communications Scientifiques

– 2012 : « Le personnel de direction en maison familiale rurale : « des entrepreneurs ruraux » au service des territoires » et de la formation, communication au colloque Les élites agricoles et rurales, héritages et perspectives, 10-11 juillet 2012 à L’Ecole Supérieure d’Agriculture (ESA), Angers.

– 2012 : « La transférabilité du capital d’autochtonie. Migrations résidentielles et inscriptions locales du personnel de direction des Maisons Familiales Rurales », communication à la Journée d’études doctorales du GRESCO, le jeudi 31 mai 2012, MSHS, Université de Poitiers.

– 2012 : « Evolution des fonctions et différences d’orientation entre hommes et femmes en maison familiale rurale », communication au colloque international Genre et agriculture familiale paysanne, regards nord-sud, débats entre mondes académique, du développement et de la formation, le mercredi 23 mai, dir Anne-Marie Granié, Hélène Guetat-Bernard, Université Toulouse II Le Mirail.

– 2012 : « La mixité inachevée. Filles et garçons minoritaires dans les filières de l’enseignement agricole privé en Poitou-Charentes », communication au Séminaire Les Mercredis de l’école SORG, dir Nathalie Kotlok, le mercredi 25 janvier, MSHS, Poitiers.

– 2011 : « L’espace local comme ressource pour les moniteurs et les monitrices de maison familiale rurale : processus de recrutement, carrières et engagements locaux », communication au Séminaire Genre, Transmission, Transgression, dir Ludovic Gaussot, Marlaine Cacouault, le jeudi 13 octobre, Poitiers.

– 2011 : « De l’école Freinet au pionnicat. Portrait d’un moniteur en éducation socio-culturelle « de gauche » dans une institution « de droite », la maison familiale rurale », communication au Séminaire Commun « Statut et Catégories » de M2, dir Laurent Willemez, Choukri Ben Ayed (Universités de Limoges et de Poitiers), le mercredi 30 mars, Poitiers.

– 2010 : « La négociation d’espaces d’autonomie professionnelle dans les groupements de vulgarisation agricole féminins, des années 1960 aux années 2000 », communication au Séminaire Genre, Transmission, Transgression, dir Ludovic Gaussot, Marlaine Cacouault, le jeudi 18 novembre, Poitiers.

Recherche

Menu principal

Haut de page