AUNIS Emilie

Docteure en sociologie de l’Université de Poitiers

emilie.aunis@wanadoo.fr

Thèse de sociologie

D’improbables ouvriers ? Les ouvriers d’industrie poitevins, entre dissolution et recomposition des collectifs

Thèse soutenue le 16 mai 2014, mention très honorable. Jury : Annie Collovald, Henri Eckert (président du jury), Danièle Linhart, (rapporteure), Gilles Moreau (directeur de thèse), Olivier Schwartz (rapporteur).

Résumé : Les ouvriers de l’industrie, largement étudiés par la sociologie puis peu à peu délaissés au profit d’autres catégories du salariat, méritent pourtant qu’on porte à nouveau le regard sur eux. D’une part parce que les transformations du monde industriel et les récurrentes fermetures d’usine impactent les manières d’être au travail. D’autre part, parce qu’ils ont longtemps été observés dans des bastions industriels. Or la communauté d’agglomération poitevine présente la spécificité d’être largement sous-industrialisée. La singularité des ouvriers poitevins mérite d’être interrogée, sous l’angle de l’appréciation du travail et sur le plan de l’action collective. La recherche a porté sur quatre usines localement implantées : Michelin, Sagem, Saft, Schneider Electric. L’usine étant à la fois lieu de travail et de socialisation, elle modèle et façonne les manières d’être et de faire de ses ouvriers de sorte qu’être ouvrier chez Michelin, ce n’est pas tout à fait la même chose que d’être ouvrier chez Schneider, à la Saft ou à la Sagem. A cette première ligne de partage s’en ajoutent d’autres : affaiblissement des collectifs à l’aune des transformations de l’organisation du travail, clivages générationnels, appréhensions différenciées du travail et de l’emploi. L’érosion des collectifs a pour conséquence de rendre improbables les mobilisations. Pourtant, elles émergent çà et là, prenant des formes différentes selon les contextes. Tout porte ainsi à croire que le contexte grandissant de précarisation peut contre toute attente faire renaître les mobilisations salariales à l’aune de configurations spécifiques. L’ouvrier poitevin est-il un ouvrier contestataire ou un salarié ordinaire ?

Mots clés : monde ouvrier, socialisation professionnelle, conditions de travail, collectifs de travail, syndicalisme, mobilisations collectives.

Publications

ARTICLES

AUNIS E., « Crise et monde ouvrier. Les effets paradoxaux de la crise sur le collectif ouvrier », in Revue internationale de droit social, 2013.

AUNIS E., « Perception des mutations du monde du travail : les jeunes ouvriers s’opposent-ils à leurs aînés ? », in RIMHE – Revue Interdisciplinaire sur le Management et l’Humanisme, n° 4, novembre – décembre 2012.

AUNIS E., « Paroles. Le monde ouvrier revient dans l’actualité », Savoir/Agir n° 10, décembre 2009, Editions du croquant.

RECENSIONS

AUNIS E., 2014, « Une crise sans précédent ? Expériences et contestations des restructurations (II) », Travail et emploi, n° 137. Lectures.

AUNIS E., 2013, « Martin Thibault, Ouvriers malgré tout. Enquête sur les ateliers de maintenance des trains de la Régie autonome des transports parisiens », Lectures.

AUNIS E., 2012 « « Jean Ferrette, La société métallurgique de Normandie. Grandeur et déclin d’une communauté ouvrière », Lectures.

AUNIS E., 2012 « Pierre Desmarez, Caroline Lanciano-Morandat, Sylvie Monchatre, Marcelle Stroobants (dir.), Temps, travail et salariat. Mateo Alaluf et Pierre Rolle, Actualité de leur pensée », Lectures.

AUNIS E., 2012, « Thierry Pillon (dir.), « Travailler », Communications, N° 89, 2011 », Lectures.

Communications

2015 (à venir) : Conférence-projection sur les ouvriers de Michelin dans le cadre d’une séance spéciale de Filmer le travail.

2014 : « Quand le local freine les mobilisations. Résistances ouvrières dans la communauté d’agglomération poitevine », colloque « Culture(s) et résistance(s) aujourd’hui », VIe Rendez-vous de Géographie culturelle, Ethnologie et Études culturelles en Languedoc-Roussillon, le 19 juin 2014, Nîmes.

2014 : « Quand l’improbable se produit. Configurations singulières et ressources spécifiques au principe des mobilisations ouvrières », JIST, le 18 juin 2014, Lille.

2012 : « Crise et monde ouvrier : les effets paradoxaux de la crise sur le collectif ouvrier », colloque « Les activités professionnelles et le marché du travail », les 29 et 30 novembre 2012, Saint-Omer.

2012 : « Un habitus syndical ? Logiques d’adhésion et formes d’engagement des ouvriers poitevins », communication lors de la journée doctorale du GRESCO, le 31 mai 2012, MSHS, Poitiers.

2011 : « Être ouvrier dans un territoire peu industrialisé », communication lors de la journée d’études des doctorants du GRESCO sur les « Jeunesses populaires », le 24 mars 2011, MSHS, Poitiers.

2009 : « Les ouvriers de la communauté d’agglomération de Poitiers. Essai de construction d’objet », Journées de recherche GRESCO POITIERS/LIMOGES, La Rochelle.

2008 : « Fermeture d’usine et mobilisation de salariés : le cas Michelin », Journées de recherche communes Poitiers/Limoges., Limoges.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page