Master Problèmes sociaux et régulations territoriales

Master SOCIOLOGIE, Faculté des Lettres et des Sciences humaines, Université de Limoges

Master Sociologie Limoges
– Domaine Sciences Humaines et Sociales
– Master Sociétés, Cultures et Territoires
– Spécialité SOCIOLOGIE

La formation vise à dispenser à la fois des connaissances et des compétences en Sciences Humaines et dans la spécialité « Sociologie ».

La sociologie ne saurait se limiter à être une recherche académique purement
« gratuite ». Elle se situe à l’interface d’une science utile aux acteurs sociaux – à la manière d’une expertise – et d’un regard distancié posé sur la société en mouvement, ses « structures », ses « règles » et ses « problèmes ». Dans la logique même du master indifférencié « Sociétés, Cultures et Territoires », l’apport de cette discipline consiste à nouer regard d’expert ET regard critique autour des « problèmes sociaux » en les insérant non pas seulement dans leur dimension urbaine, mais d’entrée de jeu dans les territoires – particulièrement ruraux – qui en sont le théâtre. Dans ce cadre, l’échelle de leur organisation la plus proche, celle des communes, des groupements de communes, des associations déléguées et des collectifs d’usagers, répond à celle, plus lointaine, des collectivités départementales et régionales administrées.

Mais l’organisation – administrée – des territoires ne suffit pas à faire le tour de l’offre des services, de l’inventivité des solutions, de la réponse aux nouvelles demandes ou du contrôle de leurs mises en oeuvre et de leurs applications in situ. Ce que la spécialité « Sociologie » se propose d’étudier en parallèle, c’est la contractualisation – négociée – des territoires, à savoir les diverses voies par lesquelles non seulement s’expriment collectivement et se résolvent individuellement les attentes sociales, mais aussi se construisent et se régulent de nouveaux rapports sociaux – de manière continue et pas nécessairement spectaculaire – dans le cadre des ressources offertes par les politiques de décentralisation.

Dans cette perspective, le territoire apparaît comme un « acteur collectif » à part entière, non seulement aux prises avec les modalités de traitement que les divers « problèmes sociaux » appellent – telle la question de la gestion des âges -, en raison de l’urgence des solutions empiriques à trouver, mais en même temps comme un « acteur collectif » sans cesse confronté aux besoins, aux attentes et aux pratiques des divers publics spécifiques d’usagers auxquels ces modalités cherchent à s’appliquer.

Ainsi, l’intégration de trois aspects de la réalité sociale sera systématiquement envisagée et étudiée selon leurs croisements :

– le territoire organisé, administré et contractualisé selon ses régulations formelles et informelles (sous l’angle de la formation et de l’emploi, des parcours scolaires, des pratiques culturelles et des loisirs sportifs, des politiques du patrimoine culturel, de la gestion des populations âgées et dépendantes, des techniques collectives d’autonomie),

– l’offre de services selon ses organisations spécifiques, ses modes locaux ou régionaux d’intervention collective et/ou d’ajustement à la personne, à mi chemin de l’action publique et de l’initiative privée (services culturels et socioculturels, de santé et médico-sociaux, de recherche d’emploi, de développement touristique, ’animation sportive et de loisir, de mise en valeur culturelle et patrimoniale… qui structurent les territoires ruraux, surtout depuis la politique de décentralisation),

– le jeu des acteurs professionnels, selon leurs réseaux et dans le cadre des rapports qu’ils entretiennent avec leurs tutelles ; les publics d’usagers en rapport avec la diversité de leurs pratiques sociales et de classe dont les phénomènes de déclassement et d’exclusion, mais aussi d’assistance font partie : personnes âgées et isolées, situations de précarité et de handicap social, problèmes de santé physique et mentale, problèmes sociaux de la dépendance et politiques d’autonomisation…

Plaquette de formation Master Problèmes sociaux et régulations territoriales

Références

Département de sociologie de l’Université de Limoges