MASCLET Olivier

PROFESSEUR DE SOCIOLOGIE A L’UNIVERSITÉ DE LIMOGES

olivier.masclet@unilim.fr

Mes recherches portent principalement sur les univers de vie des ouvriers et des employés dans la société française aujourd’hui, les pratiques culturelles et de loisirs des classes populaires, les processus de racialisation des divisions sociales.

Recherche en cours : « Qui regarde encore la télévision aujourd’hui ? Une approche par constellations de pratiques culturelles », en collaboration avec Thomas Amossé (CNAM, LISE/CEET), recherche pour le Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS) du Ministère de la Culture (2020-2022)

 

Domaines de recherche

  • Transformations sociales et culturelles des classes populaires
  • Normes éducatives et diversité sociale des styles éducatifs populaires
  • Pratiques culturelles mineures et formes modestes de bonne volonté culturelle
  • Discriminations et divisions sociales liées aux préjugés racistes

Responsabilités

  • Co-responsable de la licence de sociologie de l’Université de Limoges
  • Membre du conseil de laboratoire du Gresco

Publications

 OUVRAGES

L’invité permanent. La réception de la télévision dans les familles populaires, Paris, Armand Colin, 2018.

Sociologie de la diversité et des discriminations, Paris, Armand Colin, 2017, 2ème édition actualisée et enrichie d’un chapitre inédit [1ère édition 2012].

The France of the Little-Middles. A suburban housing development in Greater Paris, Berghahn books, New York, traduit du français par Juliette Radcliffe Rogers, 2016 (paperback, juillet 2019)

Sociologie des classes populaires contemporaines, collection U, Armand Colin, 2015 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Nicolas, Renahy, Yasmine Siblot).

La France des « petits-moyens », Paris, La Découverte, 2008 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

La gauche et les cités. Enquête sur un rendez-vous manqué, Préface d’Olivier Schwartz, postface originale de l’auteur, Paris, La Dispute, 2006 [1ère édition 2003].

 

COORDINATION DE REVUES ET D’OUVRAGES COLLECTIFS

Être comme tout le monde. Employées et ouvriers dans la France contemporaine, Paris, Raisons d’agir, Coll. Cours et Travaux, 2020 (avec Thomas Amossé, Lise Bernard, Marie Cartier, Marie-Hélène Lechien, Olivier Schwartz, Yasmine Siblot).

La France d’en bas ? Idées reçues sur les classes populaires, Paris, Le Cavalier Bleu, 2019 (avec Séverine Misset et Tristan Poullaouec).

– Dossier : « Classes populaires d’aujourd’hui. Questions de morphologie et de styles de vie », Sociétés contemporaines, n°114, 2019/2 (avec Lise Bernard et Olivier Schwartz).

– Dossier : « Au-delà du périphérique », Journal des anthropologues, n°49, 1992 (avec Monique Sélim).

 

ARTICLES DANS DES REVUES A COMITÉ DE LECTURE

– « Classes populaires d’aujourd’hui. Questions de morphologie et de styles de vie », Sociétés contemporaines, n°114, 2019/2, p. 5-23 (avec Lise Bernard et Olivier Schwartz).

– « Comment étudier les classes populaires contemporaines ? De l’analyse statistique d’un espace social à une enquête par monographies de ménages », Sociologia : Revista da Faculdade de Letras da Universidade do Porto, 2019, p.118-141 (avec Thomas Amossé, Lise Bernard, Marie Cartier, Marie-Hélène Lechien, Olivier Schwartz et Yasmine Siblot).

– « Ouvriers et employés aujourd’hui. Une photo de classe », Savoir/Agir, n°49, 2019/2, p. 27-38 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Nicolas Renahy et Yasmine Siblot).

– « “C’est mon moment”. Le temps pour soi des ouvrières et des employées », Travail, genre et sociétés, n°391, 2018, p. 101-119.

– « Quelle appropriation du thème de la diversité dans le champ politique ? », Regards croisés sur l’économie, 2017/1, n°20, p. 93-102.

– « De la sociologie de la classe ouvrière à la sociologie des classes populaires. Penser ensemble la conditions des ouvriers et des employé.e.s », Savoir/agir, 2015, n°34, p. 55-61 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Nicolas Renahy et Yasmine Siblot).

– « Visibilité et minoration des discriminations liées aux “origines” », Diversité Ville-Ecole-Intégration, n°174, décembre 2013, p.77-85.

– « Las metamorfosis de un barrio de ascenso social. Una investigación entre la sociología urbana y la sociología de las clases sociales », Revista del area de estudios urbanos del Instituto de investigaciones Gino Germani de la Facultad de ciencias sociales, Quid, n°2, 2013 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

– « Comment exister politiquement ? Des candidats noirs et arabes en quête de légitimation partisane », Diversité Ville-Ecole-Intégration, n°168, avril 2012, p. 12-20

– « Promotion et marginalisation des candidats de la « diversité » dans une commune de la banlieue parisienne », Politix, n°91, 2010/3, p. 179-205 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

– « La représentation de la “diversité” : simple trompe l’œil ? », Ecarts d’identité, n°117, 2010, Vol II, p. 33-39 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

– « Jeunes des pavillons. Entre-soi dans les lotissements et avenir social incertain », Agora Débats-jeunesse, n° 53, 2009, p. 85-97 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

– « L’Exit des meilleurs. La démobilisation associative des quartiers », Revue suisse de sociologie, 2008, vol 34, n°2, p. 335-350.

– « Des “marcheurs” de 1983 aux “émeutiers” de 2005. Deux générations sociales d’enfants d’immigrés », Annales, Histoire, Sciences sociales, n°4, juillet-août 2006, p. 809-843 (avec Stéphane Beaud).

– « Des quartiers sans voix. Sur le divorce entre la gauche et les enfants d’immigrés », French politics, culture and society, vol 24, n°3, winter 2006, p. 5-23.

– « Bairros sem voz », Tempo social, vol 18, no 1, Sao Paulo, june 2006, p. 61-80.

– « Le PC et les militants de cité », Contretemps, n°13, mai 2005, p. 21-30.

– « Du “bastion” au “ghetto”. Le communisme municipal en butte à l’immigration », Actes de la recherche en sciences sociales, n°159, septembre 2005, p. 150-163.

– « “Lutter contre les ghettos”. Contribution à une socio-histoire d’un mot d’ordre qui a réussi », Regards sociologiques, n°25 et 26, 2003, 19 p.

– « Un passage à l’acte improbable ? Notes de recherche sur la trajectoire sociale de Zacarias Moussaoui », French politics, culture and society, vol.20, n°2, summer 2002 (avec Stéphane Beaud), p. 159-171.

– « Passer le permis de conduire : la fin de l’adolescence », Agora Débats/jeunesse, 2e trimestre 2002, n°26, p. 46-58.

– « Des parents immigrés “pris au piège” de la cité », Cultures et conflits, n°46, été 2002, p. 147-173.

– « Une municipalité communiste face à l’immigration algérienne et marocaine : Gennevilliers, 1950-1972 », Genèses, n°45, décembre 2001, p. 150-164.

– « Mission impossible, ethnographie d’un club de jeunes », Actes de la recherche en sciences sociales, n°136-137, mars 2001, p. 62-70.

– « L’échec d’une mobilisation. Le quartier comme catégorie politique », Critiques sociales, n°5, 1994.

– « Un quartier en représentation », Journal des anthropologues, n°49, automne 1992, p. 91-101.

– « Les “zulus”, une identité de mise en scène », Journal des anthropologues, n°42, automne 1990, p. 117-125.

– « Rencontres étudiantes », Journal des anthropologues, n°42, automne 1990, p. 39-43.

 

CONTRIBUTIONS A DES OUVRAGES COLLECTIFS

– « Subalternes dans une “société de semblables”. Introduction générale. », in Masclet O. et alii (coord.), Être comme tout le monde. Employées et ouvriers dans la France contemporaine, Paris, Raisons d’agir, Coll. Cours et Travaux, 2020.

– « La bonne volonté comme nécessité. Conclusion générale », in Masclet O. et alii (coord.), Être comme tout le monde. Employées et ouvriers dans la France contemporaine, Paris, Raisons d’agir, Coll. Cours et Travaux, 2020 (avec Marie-Hélène Lechien).

– « Des histoires de stabilisation », in Masclet O. et alii (coord.), Être comme tout le monde. Employées et ouvriers dans la France contemporaine, Paris, Raisons d’agir, Coll. Cours et Travaux, 2020 (avec Lise Bernard).

– « Préserver la paix conjugale. Une égalité domestique compensatoire », in Masclet O. et alii (coord.), Être comme tout le monde. Employées et ouvriers dans la France contemporaine, Paris, Raisons d’agir, Coll. Cours et Travaux, 2020.

– « La femme de ménage et les parents d’élèves. Sur la “multipositionnalité” dans les classes populaires », in Masclet O. et alii (coord.), Être comme tout le monde. Employées et ouvriers dans la France contemporaine, Paris, Raisons d’agir, Coll. Cours et Travaux, 2020 (avec Gérard Mauger).

– « Les classes populaires, c’est les pauvres », in Masclet O., Misset S., Poullaouec T. (coord), La France d’en bas ? Idées reçues sur les classes populaires, Paris, Le Cavalier Bleu, 2019 (avec Olivier Schwartz).

– « Les classes populaires ont basculé à l’extrême droite », in Masclet O., Misset S., Poullaouec T. (coord), La France d’en bas ? Idées reçues sur les classes populaires, Paris, Le Cavalier Bleu, 2019.

– « Les classes populaires passent leur temps devant la télévision », in Masclet O., Misset S., Poullaouec T. (coord), La France d’en bas ? Idées reçues sur les classes populaires, Paris, Le Cavalier Bleu, 2019.

– « Face à la télévision : un miroir des inégalités entre les strates populaires », in Nicolas Duvoux et Cédric Lomba, Où va la France populaire ?, Paris, PUF/La vie des idées, 2019.

– “From the “petite bourgeoisie” to the “little-middles”: An invitation to put small social mobility into question”, in The Routledge companion to Bourdieu’s “Distinction”, à paraître en 2014 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

– “Die Eigenheim-Welt der « kleinen mittleren » Leute : Soziale Werdegänge und Abgrenzungen in der Region Paris”, in Heike Herrmann, Carsten Keller, Rainer Neef, Renate Ruhne (Hrsg), Die Besonderheit des Städtischen, VS Verlag, Heidelberg, 2011 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

– « Os municípios de esquerda face aos descendentes dos migrantes pós-coloniais: apresentação de resultados de duas investigações ». In : Pereira, Virgílio Borges (Org.), O Estado, a Habitação e a Questão Social na Cidade do Porto, vol. 3, Porto, Afrontamento.

– « Les métamorphoses d’un quartier de promotion des années 1960 à nos jours. De la satisfaction d’avoir un avenir à l’incertitude des lendemains » in Pochic S., Bouffartigue P. et Gadea C. (dir.), Cadres, classes moyennes : vers l’éclatement, Paris, Armand Colin, 2011 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

– « Vivre comme tout le monde », in C. Giraud, O. Martin, F. De Singly, Nouveau manuel de sociologie, Armand Colin, 2010 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

– « Des appelés illégitimes : les Beurs au service militaire », in Marc Bessin (dir), Autopsie du service militaire 1965-2001, Autrement, Collection Mémoires n°76, Paris, janvier 2002.

– « Entre deux maux », Autrement, hors-série « L’Homme contaminé », mars 1991 (avec Marc Bessin).

 

COMPTES RENDUS D’OUVRAGES

Benoit Coquard, Ceux qui restent. Faire sa vie dans les campagnes en déclin, La Découverte, Coll. L’envers des faits, Paris, 2019. Dans : La Vie des idées, 5 février 2020.

– David Gouard, La banlieue rouge. Ceux qui restent et ce qui change, Editions Le Bord de l’eau, coll. « claire et net », Lormont, 2014. Dans : Gouvernement et action publique, octobre-décembre 2014, vol. 3, n°4.

Dubet François, Cousin Olivier, Macé Eric et Rui Sandrine, Pourquoi moi ? L’expérience des discriminations, Seuil, Paris, 2013, 370 p. Dans : La vie des idées, 5 juillet 2013.

Bordes Véronique, Prendre place dans la cité. Jeunes et politiques municipales, Paris, L’Harmattan/INJEP, coll. Débats Jeunesses, 2007. Dans : Revue française de pédagogie, 165, 2008.

– Coutant Isabelle, Délits de jeunesse. La justice face au quartier, La Découverte, 2005. Dans : Mauger G. et L. Pinto (dir.), Lire les sciences sociales, Editions de la MSH, vol V, 2007.

– Sayad Abdelmalek (avec Dupuy Eliane), Un Nanterre algérien, terre de bidonvilles, Editions Autrement, avril 1995. Dans : Mauger G. et L. Pinto (dir.), Lire les sciences sociales, Editions de la MSH, vol. IV, 2004

Coutant Isabelle, Politiques du squat, Paris, La dispute, 2000. Dans : Politix, n°57, 2002.

 

PUBLICATIONS DIVERSES – DIFFUSION ET VALORISATION DE LA RECHERCHE

– « Travail et intersectionnalité dans la pratique sociologique de spécialistes des classes populaires », Mouvements, 2019/4, n°100, p. 100-110 (table ronde avec Christelle Avril, Nicolas Jounin, Cédric Lomba et Fanny Vincent).

– « Rupture culturelle entre les décideurs et la France du plus grand nombre », interview dans El Watan, 25 décembre 2018.

– « Ce mouvement est l’expression même de la lutte des classes », interview dans L’Humanité, 17 décembre 2018.

– « Des inégalités reproduites de génération en génération », L’Humanité, 7 avril 2015 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Nicolas Renahy, Yasmine Siblot).

– « Rendez-vous manqué avec “les beurs” », Plein droit, n°97, juin 2013, p. 12-15.

– « Les petits pavillonnaires : perdus pour la gauche ? », Métropolitiques, 21 mars 2012.

– « Pavillonnaires de la banlieue nord », Vacarmes, Hiver 07-08, n°42 (avec Marie Cartier, Isabelle Coutant, Yasmine Siblot).

– « Le silence politique des quartiers », Économie et Humanisme, n°376, mars 2006, p. 53-56.

– « Des quartiers sans voix », Les Inrockuptibles, du 7 au 13 décembre 2005, n°523.

– « Un puissant révélateur des inégalités », Entretien dans CCAS-infos, n°263, décembre 2005.

– « Les quartiers populaires et le militantisme des enfants d’immigrés », La Lettre de D’un Monde à l’Autre, n°6, février 2004.

– « Le rendez-vous manqué de la gauche et des cités », Le Monde diplomatique, Janvier 2004, n°598.

– « Le voile : une forme de suicide social », L’Humanité, lundi 15 décembre 2003.

– « Les groupes de parole s’adressent-ils à tous les parents ? », L’École des parents, Hors série n°1, mars 2001.

– « La “seconde génération” dans l’immigration : 20 ans de recherche », Accueillir, n°197, Hors-série, 70 ans du Service Social d’Aide aux Emigrants (SSAE), 1994.

Recherche

Menu principal

Haut de page