Rencontres professionnelles « Les jeunes face au travail : quelques éléments de réflexion »

Mardi 11 février, Poitiers, Espace Mendès France

Les jeunes face au travail : quelques éléments de réflexion

Lieu : Espace Mendès France
Inscription obligatoire
Mardi 11 février 2014
JE Organisée par le festival Filmer le travail et le GRESCO

Thème de la journée

La tentation est grande d’attribuer à la jeunesse des qualités ou une culture qui lui seraient propres. La jeunesse est ainsi réputée pour son dynamisme et sa fraîcheur. Force est de constater qu’elle est fortement prisée pour son énergie et sa résistance physique dans les « emplois sans qualité », et pour son adaptabilité et sa familiarité avec les nouvelles technologies dans les emplois plus qualifiés. Ces particularités de la jeunesse sont également associées à des effets de génération. Après les « baby-boomers » et la génération X, serait venu le temps de la génération Y. Présentée comme rétive aux engagements professionnels durables, cette nouvelle génération manifesterait d’opportunes dispositions à la flexibilité dans le travail comme dans l’emploi. Les jeunes seraient ainsi détenteurs de « valeurs » qui les amèneraient à entretenir un rapport plus distant avec le travail. Ils se montreraient davantage soucieux de conciliation avec leurs engagements extra-professionnels que leurs aînés et davantage imprégnés de valeurs d’individualisme, d’utilitarisme et de court-termisme. C’est cette vision de la jeunesse que nous interrogerons durant cette journée en mettant l’accent sur le travail et pas seulement sur l’emploi.

Programme

Matinée du 11 février : le rapport des jeunes au travail

– 9H30 Conférence introductive de Sylvie Monchatre (sociologue) : « La jeunesse est-elle une compétence ? ». Echanges avec la salle

– 10H30 Projection d’un film documentaire sur ce thème. « Etincelles », en présence de la réalisatrice, Alejandra Santander
Dans le lycée professionnel des arts du métal Ferdinand Fillod, nous rencontrons professeurs et élèves. Les premiers présentent les ateliers et les différentes formations qui y sont réalisées. Les seconds évoquent avec enthousiasme leur découverte du travail du métal et leur engagement dans la création artistique qu’il permet.
« Je suis particulièrement heureux que le Festival d’Évreux ait choisi de distinguer le film “Étincelles” : je sais l’investissement du lycée professionnel, de ses enseignants, de ses cadres éducatifs et de ses élèves pour réaliser ce document qui dit avec tant de force l’importance de la formation exigeante au geste juste dans une “pédagogie du chef d’oeuvre”. Ils montrent à quel point la formation professionnelle peut porter l’intelligence à incandescence ; ils font voler en éclats les vieilles et absurdes catégories qui opposent le “manuel” et « l’intellectuel” ; ils rappellent opportunément que la valeur fonctionnelle et le plaisir esthétique ne s’opposent pas mais convergent dans le symbolique ; ils illustrent à merveille la célèbre formule du philosophe grec Anaxagore : “L’homme pense parce qu’il a une main”. Philippe Meirieu, professeur en sciences de l’éducation à l’université Lumière-Lyon, décembre 2013.

– 11H30 Débat : témoignages d’acteurs : Mélanie Guitton, en service civique à la MJC Aliénor d’Aquitaine, Jules Aimé, jeune élu à la Mairie de Poitiers, Isabelle Taveneau, réalisatrice et animatrice d’ateliers sur les images du travail, un éducateur et un jeune de l’Ecole de la deuxième chance (sous réserve). Échanges avec la salle.

Après-midi du 11 février : la question de l’intergénérationnel

– 14H00 Regards croisés : « Les rapports intergénérationnels au travail »,
« Ages, générations : une question de travail », Jeanne Thébault, ergonome, chercheuse 
au CREAPT CEE.
 » Tutorat et relations intergénérationnelles », Christian Papinot, sociologue, Université de Poitiers.
Échanges avec la salle.

– 15H15 « Les contrats de génération, premier bilan » avec le Ministère du travail, un intervenant en entreprise (ARACT), des acteurs junior et sénior (CISTE).

– 16H30 Table-ronde : « Quel travail des jeunes demain ? » Avec le Ministère du travail, la Région Poitou Charentes, un syndicaliste et un chef d’entreprise, animée par Jean-Paul Géhin, Sociologue.

La journée du 11 février sera suivie de la projection du film suédois Eat, sleep, die premier long métrage de Gabriela Pichler, qui a obtenu le Grand Prix du Jury du 25e festival « Premiers Plans » d’Angers en 2013. Cette soirée s’inscrit dans le cadre d’une carte blanche donné au festival Premiers Plans d’Angers cette année.

Recherche

Menu principal

Haut de page