PROGRAMME DU COLLOQUE

Mercredi 29 mai 2013

9h30 : Accueil des participant-e-s. Café.

10h : Allocutions d’ouverture du colloque

  • Gilles Moreau et Frédéric Neyrat, directeurs du GRESCO.
  • Nathalie Kotlok, directrice adjointe de l’école doctorale SORG (Poitiers).
  • Choukri Ben Ayed, directeur de l’école doctorale SORG.
  • Frédéric Chauvaud doyen de l’UFR SHA.
  • Dominique Royoux, directeur du Service Prospectives et Coopérations Territoriales de Grand Poitiers et membre de la Fédération de recherche « Territoires », Poitiers.
  • Joachim Benet, membre du comité d’organisation, doctorant GRESCO Poitiers.

10h30-12h : Conférence de Nicolas Renahy, sociologie, INRA-Ceaser :
«Différenciation sociale des mondes ruraux et encadrement des classes populaires.»

12h-13h30 : Repas

13h45-15h30 : Atelier 1. Les territoires des classes populaires.
Discutant : Jean Noël Retière, sociologie, CENS, Université de Nantes.

  • «L’« effet de légitimité résidentielle » : un obstacle à l’interprétation des rapports sociaux dans les quartiers populaires», Pierre Gilbert, sociologie, Centre Max Weber, Université de Lyon II.
  • «Ceux qui restent. La persistance de l’attachement au local chez les classes populaires dans une petite ville désindustrialisée de la vallée de l’Orne en Moselle», Vincent Burckel, sociologie, laboratoire Printemps, Université de Versailles.
  • «Les modes d’organisation des classes populaires sur trois territoires désindustrialisés», Collectif Rosa Bonheur, sociologie, CLERSE, Université Lille 1.
  • «« La vie est ici » ? Stigmatisation territoriale et isolement des classes populaires rurales», Benoit Coquard, sociologie, GRESCO, Université de Poitiers.

15h30-15h45 : Pause

15h45- 18h15 : Atelier 2. Le territoire comme ressource : quels usages du « local » ?
Discutant : Choukri Ben Ayed, sociologie, GRESCO, Université de Limoges.

  • «L’identité berrichonne : un dynamisme réticulaire appuyé sur une interconnaissance spatiale et sociale», Yolande Riou, sociologie, CEDETE, Université d’Orléans.
  • «L’ancrage territorial de l’apprentissage du métier d’agriculteur biologique. Retour sur trois modalités de formation au sein de l’espace social agrobiologique», Frédéric Nicolas, sciences politiques, LASSP, IEP de Toulouse.
  • «Des appartenances sociales et territoriales comme ressources dans les processus de mobilisation», Vincent Baggioni, sociologie, LAMES, Université Aix Marseille.
  • «C’est local, c’est ce qui nous intéresse » : étude des constructions et usages du « local » à travers les pratiques alimentaires», Anaïs Malié, sciences politiques, LASSP, IEP de Toulouse.
  • «How I Met my Partner», Olivier Bouba-Olga, économie, CRIEF, Université de Poitiers et Michel Grossetti, sociologie, LISST-Cers, Université Toulouse 2.

Jeudi 30 mai 2013

9h00 : Accueil des participant-e-s. Café.

9h30-11h30 : Atelier 3. Jeu d’échelles et réappropriations collectives
Discutant : Bernard Hours, anthropologie, Institut de Recherche pour le Développement et IEDES-Développement et sociétés, Université Paris 1.

  • «Performer l’espace pour construire le lieu d’appartenance», Manon Frappa, anthropologie, CEPED, Université Paris Descartes.
  • «Les mondialisations « localisées » des pêcheurs artisans Français et malgaches. Dimensions et échelles spatiales des altermondialistes halieutiques», Julien Noël, géographie, laboratoire ESO, Université de Nantes.
  • «Militer pour la décroissance : du discours militant à la réappropriation de l’espace local», Arnaud Mège, sociologie, GRESCO, Université de Poitiers et Anne-Laure Pailloux, géographie, Lab’Urba, Université Paris Est.
  • «La géopolitique du capitalisme et la question de la politique des échelles géographiques», Kevin R. Cox, géographie, Université de l’Ohio.

11h30-13h00 : Conférence d’Amélie Le Renard sociologie, Centre Maurice Halbwachs, ENS/EHESS : «Espaces publics, sociabilités et normes de genre à Riyad (Arabie Saoudite).»

13h00-14h30 : Repas

14h30-17h00 : Atelier 4. Espace et politique.
Discutante : Catherine Leclercq, sociologie, GRESCO, Université de Poitiers.

  • «Les « usages » féminins de la gouvernance territoriale au regard de l’engagement professionnel des agricultrices», Clémentine Comer, sciences politiques, Centre de Recherche sur l’Action Politique en Europe, Université Rennes I.
  • «Vote et sociabilités: ressources d’autochtonie, liens familiaux et mobilisation électorale dans une commune populaire en Suisse», Yassin Boughaba, sciences politiques, CENS-CRAPUL, Université de Nantes, Université de Lausanne.
  • «La Politique de la ville et l’autochtone. Les effets de l’action publique territorialisée sur le « capital social populaire »», Sylvain Bordiec, sociologie, CSU, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.
  • «Ressources locales, délocalisations et relocalisations de la pratique des disciplines du hip hop dans les quartiers populaires», Louis Jesu, sociologie, Centre Maurice Halbwachs, ENS/EHESS, Laboratoire lorrain de Sciences sociales.
  • «Comment l’État choisit ses bûcherons. Une analyse localisée des pratiques d’emploi de l’Office National des Forêts», Julien Gros, sociologie, Centre Maurice Halbwachs, ENS/EHESS.

17h00 : Clôture du colloque et remerciements par le comité d’organisation

Cliquez sur le fichier ci-dessous pour télécharger le programme du colloque :

Recherche

Menu principal

Haut de page