Publications issues du colloque

Guy Brucy, Fabienne Maillard et Gilles MOREAU (dir.), Le CAP. Un diplôme du peuple, 1911-2011, PUR, 2013.

Le certificat d’aptitude professionnelle (CAP), centenaire en 2011, a toujours fait l’objet de polémiques. Cet ouvrage, le premier consacré à ce diplôme toujours vivace, à la fois « lieu de mémoire » de la formation et enjeu d’avenir propose de rendre compte des rapports entre apprentissages professionnels, certifications et société. À travers cet exemple emblématique, ce sont les conflits et les compromis générés par la mise en place d’un diplôme professionnel, quel qu’il soit, qui sont à l’étude.

*
Présentation de l’ouvrage dans l’émission « La Marche de l’histoire » sur France Inter

*


Revue française de pédagogie, n°180, 2012,
«Le CAP : regards croisés sur un diplôme centenaire»
coordonné par Guy Brucy, Fabienne Maillard & Gilles MOREAU


Ce dossier est consacré au Certificat d’aptitude professionnelle (CAP), qui a eu cent ans en 2011. Emblématique de la qualification ouvrière et employée, ce diplôme a connu une histoire mouvementée, marquée par les ambivalences des organisations patronales à son égard mais aussi par celles des politiques éducatives, jusqu’à aujourd’hui. Redéfini au début des années 2000, le CAP fait depuis lors l’objet d’une relance active, en pleine politique de hausse du niveau d’éducation. Tour à tour valorisé, discrédité, menacé, il est redevenu un diplôme d’avenir malgré l’objectif de la France de conduire 50 % d’une classe d’âge à la licence. C’est cette histoire révélatrice des luttes et des conflits qui s’organisent
autour des questions de formation et de certification que présente ce dossier.
À partir de points de vue nationaux et sectoriels, cinq articles rappellent ainsi le rôle majeur joué par le CAP tout au long du xxe siècle. Ouvrant le regard sur l’Europe, la dernière contribution donne la parole à des chercheurs de différents pays pour évoquer le rôle désormais attribué aux diplômes professionnels « de base » tels que le CAP. À l’heure de « l’économie de la connaissance », quelle est et pourra être leur place dans les systèmes d’éducation et de formation comme sur les marchés du travail ?

SOMMAIRE ICI


Guy Brucy, Fabienne Maillard et Gilles MOREAU, « ‘Les ‘petits’ diplômes professionnels en France et en Europe », hors-série n° 4 des Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs, 2013.


Sommaire :
– Guy Brucy, Fabienne Maillard et Gilles Moreau, «Introduction : Du CAP à l’Europe»
– Léna Krichewsky et Dietmar Frommberger, «Convergence ou divergence ? Analyse comparée du rôle des « résultats d’apprentissage » dans les curriculums de l’enseignement professionnel de base de neuf pays européens»,
– Pascal Caillaud, «L’Europe des certifications professionnelles : coordination des systèmes nationaux ou promotion d’un système européen ?»
– Claire Lemêtre et Gilles Moreau, «Le CAP, portrait sociographique»
– Fabienne Maillard, «La disgrâce d’un diplôme professionnel français : le brevet d’études professionnelles»
– Sasha Cortesi et Christian Imdorf, «Le certificat fédéral de capacité en Suisse – Quelles significations sociales pour un diplôme hétérogène»
– Mona Granato et Stephan Kroll, «L’alternance en Allemagne : différenciation de la formation sans différenciation des diplômes ?»
– JeanLuc Malvache, «Nouveaux métiers et nouveaux diplômes dans le contexte de la reconversion du secteur minier allemand dans les années 1970»
– Boris Geier, Sandra HupkaBrunner et Nora Gaupp, “Chances of young adults from lower secondary schools with basic intellectual requirements in Switzerlanf and Germany : Mastering (or failing) the second threshold”
– Fabienne Maillard, «Les « petits » diplômes professionnels français dans la politique éducative et sur le marché du travail»


Recherche

Menu principal

Haut de page