Séminaire GENRE : Rapports sociaux de sexe, genre et santé

Jeudi 21 octobre 2010 à 14h30, Hôtel Fumé, Bâtiment I, salle 104

Deux interventions au programme de l’après-midi : – Geneviève CRESSON, professeur de sociologie à l’Université Lille 1 et membre du CLERSE parlera de « La petite enfance et ses métiers : approche en termes de genre et de care » ; – Ludovic GAUSSOT, maître de conférences en sociologie à l’Université de Poitiers et membre du GRESCO interviendra sur « L »alcoolisme donne-t-il un genre ? Consommation à risque et mortalité alcoolique au prisme du genre et de la position sociale ».

– Geneviève CRESSON, professeure de sociologie, Lille1, CLERSE-CNRS :
« La petite enfance et ses métiers : approche en termes de genre et de care »

En quoi peut-il être pertinent d’étudier les métiers de la petite enfance en termes de care ? C’est-à-dire de mettre en avant les qualités maternelles ou féminines investies dans ces métiers ? S’il n’y a pas de réponse tranchée à cette question, elle peut servir de fil rouge pour réinterroger un parcours de recherche d’une dizaine d’années sur ces questions, et pour analyser les politiques publiques en évolution rapide dans notre pays.

– Ludovic GAUSSOT, maître de conférences en sociologie, Poitiers :
« L’alcoolisme donne-t-il un genre ? Consommation à risque et mortalité alcoolique au prisme du genre et de la position sociale »

A partir des données épidémiologiques disponibles, il s’agit d’étudier l’impact du genre, la transmission du « privilège » masculin en termes de normes de consommation de l’alcool, mais aussi de la position sociale, les attitudes devant la vie, la maladie, le corps, la mort, sur les consommations jugées « à risque », les morbidités et mortalités différentielles. L’analyse, menée avec Nicolas Palierne, suggère ainsi une certaine permanence des écarts sociaux (de genres et de « classes ») concernant ces normes et « transgressions ».

Recherche

Menu principal

Haut de page