Les formes de la domination médicale

Colloque organisé par le GRESCO, les 28 et 29 2011, Amphithéâtre Pouthier, Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Limoges

Colloque organisé par le GRESCO, les 28 et 29 2011, Amphithéâtre Pouthier, Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Limoges


Ce colloque porte sur les formes de domination médicale, à partir de plusieurs terrains et plusieurs professions de santé. Plus précisément, il analyse les formes de domination que le « savoir » et les « techniques » médicales (au sens large) et leurs porteurs privilégiés (professions médicales et professions auxiliaires de la médecine) exercent, sous des formes différentes, en direction des profanes comme des professionnels de santé.

Trois interrogations structureront les échanges du colloque.

– Les droits d’entrée dans l’univers des professions de santé.

– La réglementation de la conduite de la vie quotidienne et les injonctions pratiques faites par les professionnels de santé en direction des profanes.

– La définition du capital scientifique et médecine

Organisé par Christophe Gaubert, Marie-Hélène Lechien, Marie-Pierre Pouly

Département de sociologie, Université de Limoges, GRESCO

programme colloque SOCIO domination m-dicale

Lundi 28 novembre 2011 (14 h 30 – 17 h 30)

Introduction : Christophe Gaubert

Droits d’entrée dans le champ médical (Discutant : Claude Thiaudière)

– Marc-Olivier Déplaude (INRA/RiTME) : La genèse du numerus clausus de médecine.

Djemila Taïar (Université de Limoges/GRESCO) : Les enjeux de pouvoir autour de l’installation comme pharmacien dans un espace local à forte densité officinale.

– Christophe Gaubert (Université de Limoges) : Is care needed ? La « relation au patient » comme idéologie, activité et disposition.

Mardi 29 novembre 2011 (9 h – 12 h 30)

La médecine et le façonnement de la conduite de vie (Discutante : Marie-Hélène Lechien)

– Jacques Defrance (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense/CRSM) : les relations à la médecine chez les propagateurs des éthiques de la vie active pour la première moitié du XXe siècle.

– Thomas Depecker (INRA/AliSS) : La nutrition dans l’enseignement ménager des jeunes filles et les injonctions médicales aux conduites de vie économiques (fin XIXe – début XXe siècles).

– Hélène Bultelle (Université d’Amiens/CURAPP) : la chronicisation de la maladie : l’incorporation des injonctions médicales dans la « gestion » pratique de la maladie.

– Jérôme Camus et Nathalie Oria (Université d’Amiens/CURAPP) : les maternités et les formes d’encadrement moral des jeunes mères.

Mardi 29 novembre (14 h – 17 h) :

La définition du capital scientifique en médecine (Discutant : Patrice Pinell)

– Patrice Pinell (INSERM/CESSP-CSE) : Introduction.

– Claude Thiaudière (Université d’Amiens/CURAPP) : La médecine de PMI entre deux formes de légitimité scientifique : médecine clinique et médecine de santé publique.

Lukinson Jean (Université de Limoges/GRESCO) : Les formes de la prévention médicale face à la maladie d’Alzheimer : étude de deux protocoles thérapeutiques.

Fanny Thomas (Université de Limoges/GRESCO) : Faire de la recherche pour sauver l’hôpital public ? Les stratégies de subversion et d’ascension des jeunes cliniciens.

– Conclusion du colloque : Marie-Pierre Pouly (Université de Limoges / GRESCO).

Références

Contact

Recherche

Menu principal

Haut de page